Les Scowczis




  • Individus ou multitude ?...

    Faut-il voir dans ces personnages repus, aux attitudes grotesques, emprisonnés dans les structures complexes qu'ils ont eux-mêmes créées, une simple représentation de ces créatures cyniques que Nietzsche appelait "les derniers hommes" ?

    Ou, au contraire, la revendication désespérée d'un paradis perdu, dans lequel le bonheur des uns ne serait pas nécessairement lié au malheur des autres ?