SCOWCZA

De Pierre SChmitt, ingénieur, et Dominique OWCZArski, artiste-peintre : association d'entités complémentaires, à l'origine d'une oeuvre contrastée, voire conflictuelle.

Pierre Schmitt Passionné de bande dessinée et de dessin à la plume, Pierre Schmitt a consacré l'ensemble de sa carrière professionnelle à l'ingénierie et aux travaux géotechniques.
Dès le début des années 80, le remplacement progressif dans les bureaux d'études de la traditionnelle planche à dessin par des traceurs à plumes l'amène à se passionner également pour les applications artistiques de l'outil informatique, et à développer son propre logiciel de dessin d'art, selon une démarche qu'il baptisera déjà "Art vectoriel".

Dominique Owczarski Diplômée des Beaux-Arts de Valenciennes et de Paris, Dominique Owczarski décide, après quelques années d'enseignement dans des écoles parisiennes de préparation aux concours des grandes écoles, de créer son propre atelier de peinture à Rueil-Malmaison, et de s'y consacrer à toutes les formes d'arts plastiques.
Sa rencontre avec Pierre Schmitt l'amène à développer le concept de "Peinture vectorielle", dont l'objectif est de réaliser la symbiose entre les arts plastiques et numériques : voyage aventureux sur les frontières diaphanes qui séparent le géométrique du gestuel, la rigueur de l'intuition, le rationnel de l'irrationnel...

La nécessité de faire connaître ce concept bien particulier tout en le distinguant des autres formes d'arts numériques améne depuis plusieurs années SCOWCZA à multiplier conférences et écrits : identifiés dans le Panorama de l'Art Contemporain diffusé par l'Oeil Neuf, ils publient en 2012 le Manifeste de l'Art Vectoriel dans la revue Tangente, et contribuent à l'illustration du chapitre "Vecteurs" du cours de Terminale S des éditions Nathan.